Psychologie

03.88.77.99.90

Sophrologie

06.51.02.93.54

Please reload

Diététique

06.17.38.37.35

Ostéopathie

06.51.49.38.06

Psycho-praticienne

06.62.18.91.76

Please reload

Plus d'actualités sur notre page

© 2016 Psy n Co

Graphothérapeute

Rééducatrice de l'écriture

 

 

Cabinet Psy n Co

120 rue du Maréchal Foch 

67380 LINGOLSHEIM

 

 

      06 19 89 60 40

      muriel.barlier@gmail.com

 

Siret: 450 192 794 000 29

Muriel BARLIER

Muriel Barlier anciennement professeur des écoles, s'est formée en rééducation de l'écriture et a intégré le cabinet à l'automne 2014. 

Forte de son expérience d'enseignante et de sa formation de graphothérapeute, elle s'attache à rétablir le geste d'écriture pour que l'écriture de l'enfant retrouve lisibilité et rapidité. Sans douleur, sans tension dans son rapport à l'écrit, tout en mettant l'enfant en confiance, en le motivant et en l'encourageant.

Retrouver le plaisir d'écriture est un des objectifs que se fixe le graphothérapeute.

Muriel Barlier travaille en collaboration avec les médecins généralistes, les neuropédiatres, les pédiatres, les pédopsychiatres, les psychologues, les psychomotriciens, les orthophonistes, les orthoptistes, les ergothérapeutes et bien sûr les enseignants. Elle peut également participer aux réunions des équipes éducatives au sein de l'école.

 

La prise en charge démarre par une première séance qui permet de faire un état des lieux et dans laquelle commence déjà la rééducation.

Chaque séance dure 50 mn suivie de 10 mn de retour aux parents.

Les séances sont au tarif de 37 €

Remboursement: la rééducation en graphothérapie est non prise en charge par la sécurité sociale mais partiellement ou totalement par certaines mutuelles qui acceptent d'en étudier la prise en charge. Le cas échéant, une attestation vous sera délivrée sur simple demande. 

 

Le graphothérapeute, ou rééducateur de l'écriture, est un professionnel chargé de traiter les dysgraphies de l'enfant (mais également de l'adolescent: collègiens et lycéens) ou même éventuellement de l'adulte).

Le diagnostic de dysgraphie et le traitement de celle-ci sont basés sur les recherches entamées à partir des années 1960 et menées par le professeur Julian de Ajuriaguerra.

Voilà sa définition de la dysgraphie et qui fait consensus aujourd'hui :

Est dysgraphique tout enfant chez qui la qualité de l’écriture est déficiente alors qu’aucun déficit neurologique ou intellectuel n’explique cette déficience.

De manière générale, on parle de dysgraphie dès lors qu'il existe un trouble persistant dans l'acquisition ou dans l'exécution de l’acte d'écrire. On estime qu'elle est présente chez environ 10 % des élèves.

 

Quels sont en général les signes qui peuvent amener à consulter ?

 

A l'école l'enseignant n'est  pas satisfait de l’écriture de votre enfant, parfois il va sanctionner ses évaluations et enlever des points pour l’écriture et le soin. Parfois l'enfant va avoir du mal à finir de copier sa poésie ou ses devoirs dans le temps imparti.

Quelques signes d'appel parmi d'autres: Votre enfant est fatigué de tenir son stylo, se plaint d’avoir mal au poignet, ne sait pas s’il doit écrire de la main droite ou de la main gauche, perd du temps en s’appliquant, ne tient pas correctement son stylo, la position de son corps/ de la main par rapport à la ligne d'écriture est incorrecte. On constate une lenteur d'écriture avec un geste lent et laborieux et/ou écriture illisible (ou difficilement déchiffrable) et/ou écriture douloureuse (doigts, main, poignet, ...).

 

Mais il peut s'agir aussi d'un refus du modèle scolaire, d'un problème dans l'entourage familial ; la venue d’un petit frère, le décès d’un grand-parent, un divorce survenu depuis peu…L’enfant ressent fortement ces situations difficiles et parfois aura besoin d’un peu de temps pour « digérer » les événements ; pendant ce temps, son écriture sera le reflet de son état d’esprit. Il s'agit alors de dysgraphie réactionnelle, qui pourra être levée par quelques séances de re-narcissisation, acccompagnées par des outils et exercices communiqués aux parents.

 

N'oublions pas non plus les difficultés rencontrées par les enfants dyspraxiques, dyslexiques, dysorthographiques, les enfants avec TDAH, les enfants intellectuellement précoces, etc...

 

Muriel Barlier est également en charge des questions scolaires au sein du cabinet; à ce titre, elle prend en charge tout enfant qui rencontre des difficultés dans son "métier d'élève" (difficultés de concentration, respect des consignes, organisation de la trousse et du plan de travail, etc). Accompagnement qui peut être proposé individuellement ou en groupe.

Par ailleurs, elle s'occupe aussi de coaching et de méthodologie pour collégiens et lycéens.